Quelques jours à Malte

IMG_20180618_230944_773

On cherchait une destination au soleil pour le mois de Mai. Après avoir pensé à la Grèce, l’Espagne, la Croatie et le Portugal, on s’est dit « Et pourquoi pas Malte? ».
Je suis allée de nombreuses fois en Sicile, mais aller à Malte ne m’avait jamais trop tenté auparavant, sans raison particulière. Après quelques brèves recherches internet, Malte semblait la destination idéale pour une petite semaine de vacances, un mélange entre paysages pittoresques, soleil, et culture.

Quand partir ?

Malte est un pays où il fait plutôt beau quasiment toute l’année.
Pour éviter les touristes, et la chaleur étouffante de l’été, les mois de Juillet et Août sont à proscrire!
Le climat est très agréable en Mai, Juin, Septembre et Octobre. Il y a aura moins de monde, l’air sera plus respirable, et la mer presque aussi chaude qu’en plein été.

Je suis partie à Malte sur les ponts du mois de Mai, une semaine. Il a fait super beau tout le séjour, avec des températures qui sont montées jusqu’à 28°.  En soirée, il faisait un peu plus frais, mais une petite veste règle le problème.

Comment s’y rendre ? 

Pour se rendre à Malte, 2 solutions : Le ferry ou l’avion.

Il est tout à fait possible de se rendre à Malte en voiture, en roulant jusqu’à Gènes par exemple, pour prendre un premier ferry vers la Sicile, puis un autre ferry jusqu’à Malte. Même principe si l’on veut prendre le bus plutôt que la voiture. Le trajet sera cependant un peu long, mais c’est faisable.

En avion, c’est rapide. Il faut compter 1h50 en partant de Marseille et 2h40 en partant de Paris.
Si l’on décide de partir de Marseille, ce sera avec RyanAir qui assure 2 vols par semaine, les lundis et vendredis. Pour Paris, ça sera avec AirMalta et les vols sont quotidiens.
Les prix ne sont pas très élevés si l’on s’y prend un peu à l’avance et que l’on essaie d’éviter les vacances scolaires (ou à l’inverse de moi, les ponts).

Les lieux incontournables !

Malte regorge de trésors. Entre campagne profonde, et criques d’eau turquoise, il y en a pour tous les goûts.
Tous les lieux où nous sommes allés étaient superbes, alors on vous les fait partager !

LA VALETTE 

Sur l’île de Malte, La Valette est un passage obligatoire. Il s’agit de la capitale du pays. Si l’on réside sur St Julian’s ou Sliema, on peut y accéder en prenant un ferry. La balade est très agréable et la vue sur La Valette aussi.

En une journée, on a largement le temps de déambuler dans les petits rues de la ville, d’aller voir la fontaine Triton, et de passer aux Upper Barrakka Gardens et aux Lower Barrakka Gardens.
La Co-cathédrale Saint-Jean est superbe également.
Pour quelques euros, on peut prendre un bateau pour se rendre aux 3 cités, Senglea, Cospicua et Vittoriosa. Pour être honnête, il n’y a pas grand chose à faire là-bas, mais les petites ruelles sont jolies, et il y a beaucoup moins de monde que dans la capitale.

La Valette est une ville très animée ! Pensez toujours à regarder sur le site web de la ville s’il n’y a pas une quelconque manifestation pendant votre séjour ! On a pu voir des milliers de fleurs pour le Valletta Green Festival sur St. George’s Square!

 

SLIEMA & ST JULIAN’S

Ce sont les villes les plus branchées de Malte. Si l’on veut faire du shopping, bronzer, boire un verre, ou faire la fête, c’est là-bas qu’il faut aller.

Marcher de St Julian’s à Sliema est une bonne façon de démarrer la journée. Ce n’est pas une trop longue balade mais le bord de mer est magnifique, et assez aménagé, que l’on veuille faire quelques tractions, de la balançoire, ou faire une pause sur les rochers.
On y trouve même des piscines naturelles, creusées dans la roche, qui peuvent facilement  être bondées l’été, mais restent une bonne façon de se rafraichir. 

 

MARSAXLOKK & ST PETER’S POOL

C’est le dimanche matin qu’il faut se rendre à Marsaxlokk, si l’on veut pouvoir profiter du marché aux poissons très connu de la ville. Pour faire les meilleurs affaires, il faudra se lever tôt. Les Maltais achètent leur poisson là-bas dès 6h du matin.

Cet endroit est également très connu pour les petits bateaux colorés qui sont amarrés au port. C’est très mignon, et il y en a vraiment énormément. Les propriétaires de certains de ces bateaux proposent des petits tours en mer contre un billet. 

En s’éloignant un peu de la foule du marché, on arrive sur une vieille route qui ne donne pas très envie de s’y aventurer. Et pourtant, ce serait dommage de ne pas suivre ce chemin, il mène à St Peter’s Pool ! Une formation rocheuse en forme de petit bassin où l’eau est plus bleue que jamais ! La route est un peu longue et sinueuse, pour les plus fainéants, des bateaux proposent de faire le trajet pour visiter la piscine naturelle vue du bas !
En pleine saison, il risque d’y avoir du monde, c’est un lieu très prisé des touristes, et je comprend pourquoi, c’est magnifique.

FUN FACT : On n’a pas pu se baigner à St Peter’s Pool, et pourtant, on aurait bien voulu. Mais des petits méduses dangereuses et piquantes ont également décidé de venir s’y baigner. Ca sera pour la prochaine fois !

 

TIPS : Pensez à réserver une table dans l’un des nombreux restaurants du port ! Le dimanche, entre Avril et Octobre, il y a tellement de monde que tous les établissements affichent complets !

MDINA

Mdina, l’ancienne capitale de Malte, réunit 4000 ans de l’histoire de l’île. On y compte un peu plus de 300 habitants, pour la plupart descendant de la noblesse Maltaise.
Le palais de Mdina est plus que merveilleux. On pourrait le comparer à la cité de Carcassonne.
C’est un palais fortifié, avec des remparts, et des petits ruelles à l’intérieur.

FUN FACT : Mdina a accueilli les acteurs de Game Of Thrones ! C’est là-bas que l’on trouve le décor de King’s Landing! SHAME SHAME SHAME

Il faut également s’arrêter à St. Paul’s Cathedral, une cathédrale baroque avec un intérieur sublime.

Lors de notre passage dans la ville, il y avait de nombreuses animations médiévales ! Des chevaliers, des villageois, des stands de tir à l’arc en bois, entre autre. On s’y serait cru ! C’était vraiment très sympathique. 

 

LA CÔTE OUEST

En louant une voiture, on peut très facilement faire le tour de l’île dans la journée.
La côte ouest de Malte est un peu moins connu des touristes, puisque moins bien desservie par les transports en commun, mais n’en reste pas moins belle.

Pour créer ce mini road-trip d’une journée, on a tout simplement cherché quels étaient les plus beaux endroits de ce côté de l’île, qu’on a ajouté sur Google Map pour en faire un petit itinéraire. Et ça donne ça ↓

Sans titre

C’est là qu’on se rend compte à quel point Malte est un tout petit pays ! On peut traverser la moitié de l’île en même pas 2h.

Pour démarrer la journée, Blue Grotto est une bonne option. C’est une grotte que l’on peut visiter en faisant un petit tour de bateau en se rendant directement sur le site de la grotte. Le tour dure un peu plus de 20 minutes, la vue est magique, on visite plusieurs grottes, l’eau est d’un bleu turquoise inoubliable ! Les bateaux utilisés pour la visite sont les mêmes que ceux que les pêcheurs utilisent à Malte, 6 personnes peuvent monter à bord. Les quelques euros dépensés pour la balade sont vite amortis !

Ghar Lapsi est une petite crique peu connue des touristes, où la couleur de l’eau est un mélange entre verte émeraude et bleu turquoise, et où il règne un calme apaisant.
C’est un spot très apprécié des plongeurs, pour la beauté des fonds marins, et l’accessibilité des eaux.

 

On peut continuer le long de la côte maltaise en s’arrêtant aux Dingli Cliffs pour la vue sur la mer, et le côté sauvage de Malte.

Quelques kilomètres plus loin, c’est Gnejna Bay qu’il faut aller voir. C’est l’une des rares plages de sable de Malte ! Le sable est de couleur très foncée, d’un jaune presque orangé ! 

TIPS : Prévoyez quelques pièces de monnaie si vous venez à Gnejna Bay en voiture. Après vous être garés sur le parking, une personne viendra certainement vous voir pour vous réclamer 2/3 euros pour le paiement du parking. Je suis quasiment sûre que ces personnes n’ont aucune droit de demander cet argent, puisque l’on avait seulement 1 euro sur nous et cela n’a pas vraiment posé problème. On va dire que c’est le pourboire « forcé » du gardien. Je ne sais pas vraiment ce qu’on risque à refuser de payer, mais on a préféré donner quelques pièces et être « en règle ».

Golden Bay Beach est une autre des plages de sable qu’on l’on peut trouver sur l’île de Malte, elle est plus grande que la précédente, et bien plus touristique. Contraitement à Gnejna Bay, de nombreux restaurants sont installés près de la plage et de nombreuses activités nautiques (kayak…) sont proposées. C’est là que l’on s’est arrêté pour déjeuner, avec une vue très sympatique sur la plage (les adresses de restaurant sont à retrouver plus bas dans l’article).

 

Le prochain arrêt de ce mini road-trip, c’est Popeye Village ! Oui Popeye, comme le marin du dessin animé ! C’est en fait un village entier qui a été créé spécialement pour qu’on y tourne le film Popeye sorti en 1980 avec Robin Williams dans le rôle principal ! Le set du tournage a été conservé et est devenu une attraction touristique.

Avant d’arriver devant les portes de ce village, on pensait (naïvement) qu’on n’aurait pas besoin de payer pour se balader dans ce petit hameau factice. Du coup en voyant qu’il fallait payer pour entrer, et n’étant pas de grands fans de Popeye et de son univers, on a décidé de ne pas y entrer, surtout qu’il n’y a rien à faire, pas d’attractions, juste à marcher à travers les maisons.

Le dernier arrêt de cette journée sur la côte Ouest, c’est St Paul’s Bay.
Ressemblant un peu à Sliema, c’est une station balnéaire touristique, avec un front de mer sympathique et de nombreux magasins / restaurants. S’y balader est très agréable. Il y a une longue plage de sable bordant la baie.
Mais si on s’est rendu à St Paul’s Bay en fin de journée, ce n’est pas pour y bronzer. C’est pour assister au coucher du soleil.

En se rendant près de l’aquarium national de Malte, quelques mètres plus loin, on trouve un bateau géant échoué sur le rivage. ll s’agit du « Hephaestus « , un bateau pétrolier. Il s’est retrouvé obligé de poser son ancre ici à cause d’une mauvaise météo en Février dernier.
Le soleil se couche juste derrière le bateau ce qui en fait un parfait arrière plan pour une photo de coucher de soleil assez originale.

 

 

GOZO & COMINO

Avant d’arriver sur la petite île de Gozo, il est fortement conseillé de s’arrêter à Comino !
C’est un tout petit ilot, de seulement 3 km². On peut en faire le tour à pied. Mais le plus exceptionnel à Comino, c’est le Blue Lagoon, et surtout la couleur de celui-ci. L’eau est tellement bleue que l’on dirait qu’on a ajouté un colorant à la mer! Incroyable ! Et d’une transparence…
De nombreuses compagnies de bateau proposent des trajets Malte – Comino – Gozo.
Bien évidemment, du fait de la toute petite taille de l’île, on a un peu l’impression de se marcher sur les pieds en bord de plage. Mais c’est tout de même un incontournable !

IMG_20180615_230034_075

Gozo est encore plus petite que Malte, qui n’était déjà pas une grande île.
C’est beaucoup plus sauvage, rustique, rural, et beaucoup moins touristique du coup. Il y a moins de choses à faire. 2 jours à Gozo suffisent plus qu’amplement pour faire le tour de l’île.

En louant une voiture, on a pu s’arrêter à tous les lieux intéressants de l’île en une journée.
On peut commencer par Marsalforn Bay, une petite station balnéaire avec quelques commerces et restaurants et un très joli port !
Ramla Bay permettra à ceux qui veulent se baigner de profiter d’une belle plage de sable tranquille bordée par une végétation un peu plus dense qu’à Malte.
A Mġarr Harbour, c’est la superbe église qu’il ne faut pas louper. Elle domine le port, qui est aussi très mignon. C’est aussi un super spot pour le snorkelling ! C’est là qu’on a passé notre baptême de plongée!

Avant qu’elle ne soit engloutie par la mer, il était possible à Gozo de voir la célèbre Azure Window. Le 8 Mars 2017 une petite tempête a détruit l’arche emblématique de Malte. Il est toujours possible de se rendre sur le site, qui reste toujours très touristique, mais ce n’est plus aussi joli que quand l’Azure Window était présente.

Gozo n’est pas seulement célèbre pour son fromage de brebis, mais aussi pour ses salières, que l’on retrouve au nord de l’île. On dirait un damier ! C’est super beau et très original ! Je n’en avait personnellement jamais vu avant ça ! On peut voir le sel dans ces petits carrés et c’est un endroit à ne pas louper lors d’un passage à Gozo.

 

Où dormir?

Sur l’île de Malte, le meilleur endroit où résider est certainement St Julian’s.
C’est un peu le « St Tropez » de Malte. Beaucoup de restaurants, de cafés, de bars branchés, un casino, le port, et pas mal d’endroits où faire la fête.

Pour ce séjour, on a choisi l’hébergement via AirBnb !
Le lien de notre premier logement à St Julian’s — ICI —
C’est une petite chambre avec salle de bain privée et entrée privée également. Juste ce qu’il faut pour passer une bonne nuit et être dehors en train de visiter la journée.

A Gozo, la petite île au nord de Malte, le logement que l’on a réservé était tout simplement génial ! A ne surtout pas manquer lors d’un passage sur cette île.

 

C’est une chambre avec salle de bain privée, refaite à neuf, dans une maison avec piscine sur le toit, et petit déjeuner inclus. J’ai rarement été aussi bien reçue, mieux que dans un hôtel 3 étoiles. Le propriétaire est adorable et donne d’excellents conseils.
C’est certainement le meilleur AirBnb où j’ai eu l’occasion de séjourner, et le lien est — ICI —

TIPS : Pour bénéficier de 25 euros de réduction sur votre première location AirBnb, CLIQUEZ ICI

Comment circuler sur l’île ?

Malte, ce n’est pas grand. Vraiment pas grand.
En terme de superficie, on est à 246 km² pour l’île de Malte, 67 km² pour Gozo et 3 km² pour Comino, soit 316 km² pour l’ensemble de l’archipel, ce qui en fait le plus petit État de l’Union européenne.

41A12FDF-C328-4FB5-BC12-AF89FCBDFF22

 

Lorsqu’on est arrivés sur l’île, on a commencé par regarder le réseau de bus, pour essayer de faire un petit itinéraire sur la semaine.
Aux premiers abords, il semble y avoir des arrêts couvrant tout Malte, quasiment chaque ville, et presque tous les points touristiques.
La carte de bus pour 1 semaine, Tallinja card, coûte 21 euros pour des trajets illimités. Elle s’achète dans les tabacs, offices de tourisme et certains magasins.

Le premier jour de visite de Malte s’est très bien passé, en prenant le bus, puisque nous sommes restés à la Valette, capitale de la ville.
C’est en sortant de cette grande ville que les choses sont devenues un peu plus compliquées. Le lendemain, un dimanche, nous avons attendu un bus plus de 2h, en pleine chaleur, un peu au milieu de nul part, il n’est jamais passé alors qu’il devait en avoir un toutes les heures.
Finalement on a préféré prendre un taxi pour rentrer, après avoir perdu presque une après-midi à attendre.

Cette petite mésaventure s’est répétée plusieurs fois dans la semaine, on a passé des heures à attendre des bus imaginaires, à devoir changer d’itinéraire, de plan, et prendre d’autres lignes. En parlant avec des maltais qui attendaient le bus aussi, on s’est rendu compte que c’est quelque chose de très courant sur l’île. Il ne faut pas être pressé !

Du coup, pour éviter de perdre plus de temps sur le reste du séjour, on a décidé de louer une voiture !
Le gros avantage c’est la liberté des déplacements. On a pu très facilement se rendre dans des endroits plus « cachés » des touristes, s’arrêter prendre une photo en bord de route, ou se rendre dans des petites criques où le bus ne passe pas. Pas non plus de contrainte d’horaires, si le dernier bus passait à 21h, ce n’était plus un problème pour passer la soirée dans ce petit restaurant un peu loin de tout qui avait l’air de proposer des plats délicieux. Plus la peine non plus de se lever très tôt pour espérer arriver à l’heure aux activités.
Il faut savoir que traverser l’île en voiture ne prend qu’une petite heure contre plusieurs heures (et plusieurs bus) en transports en commun.

Nous avons loué chez Sixt, pour une quarantaine d’euros la journée. Certes plus cher que la carte de bus, mais en une journée, on a eu le temps de faire le tour de l’île quasiment complet en s’arrêtant à tout ce qu’on voulait voir, contre 2 ou 3 points d’intérêts en prenant le bus.

Je conseille donc de louer une voiture pour éviter les pertes de temps inutiles et pour pouvoir aller vraiment partout sans contraintes !

Où manger ? Et surtout, Que manger ?

A Malte, on mange bien !
On trouve beaucoup de mets à tendance méditerranéenne mais aussi anglaise, puisque c’est une ancienne colonie d’Angleterre.

Parmi les plats à goûter, on retrouve les Pastizzi, le Ftira, le Stuffat Talfenek à base de lapin, les petits gateaux aux fruits secs, la soupe Aljotta, l’assiette Gozitaine et son fromage de brebis ou encore la Lampucki, une tarte au poisson.

 

On a testé de nombreux restaurants à Malte, et voici une liste de nos préférés ! A essayer absolument !

  • Bianco’s à St Julian’s, un restaurant où les pizzas sont EXCELLENTES.
  • Sako Sushi à St Julian’s pour tester le concept du Sushi Train (sur un tapis roulant)
  • That’s Amore à La Valette où le poisson était super bien préparé !
  • Fresco Café  à Sliema, pour dîner avec une belle vue sur le port, et des plats très bons.
  • Apple Eyes à Golden Bay où la vue sur la mer est superbe, et l’assiette de tapas également !
  • Dvenue à Gozo où j’ai mangé du thon frais cuisiné comme jamais !
  • Oleander à Gozo pour un apéro Gozitain dans les règles de l’art.

Infos Pratiques

→A Malte, on roule à … gauche !. Pas si étonnant que ça lorsque l’on sait qu’il s’agit d’une ancienne colonie anglaise. On trouve d’ailleurs à des endroits totalement inattendus du pays des cabines téléphoniques à l’image de celles que l’on pourrait trouver à Londres !

→Vous aurez besoin d’un adaptateur à Malte pour pouvoir utiliser les prises de courant. Ils utilisent des prises de type G, comme au Royaume-Uni !

→Les 2 langues officielles de Malte sont l’anglais et le Maltais !

→On peut y consommer de l’alcool à partir de 17 ans et non 18 comme en France.

→98% de la population maltaise est catholique !

→Pour appeler Malte depuis la France, composer le 00 + 356 (indicatif du pays) + 21 suivi du numéro du correspondant.
Pour appeler la France depuis Malte, composer le 00 + 33 suivi du n° du correspondant sans le 0 initial.


Malte c’était superbe ! Pour moi qui ne connaissais que la Sicile comme île méditerranéenne, ce fut une belle découverte. Entre île sauvage et paysages pittoresques, j’ai été conquise.
C’est une belle destination pour une petite semaine au soleil en Europe !